Conseils utiles pour la ponte, l'incubation et l'éclosion des oeufs de vos canaris.

Conseils utiles pour la ponte, l'incubation et l'éclosion des oeufs de vos canaris.

Dans cet article consacré aux canaris, nous allons nous intéresser à la ponte et l’incubation des œufs, ainsi qu’à l’éclosion des petits oisillons. Après la période d’accouplement, il est nécessaire de surveiller ces 3 étapes afin d’obtenir de jeunes canaris en bonne santé.

La ponte des œufs

La femelle canari est capable de pondre jusqu’à 6 œufs durant la période de reproduction. Vous pouvez surveiller le nid et observer un rythme d’un œuf par jour, généralement le matin. Nous avons vu dans notre article Quelques conseils pour réussir la préparation des oiseaux à la reproduction (lien) qu’il existait des aliments favorisant la ponte. Les os de seiche, le gravier et la graine de Niger en font partie, alors n’hésitez pas à nourrir la femelle de la meilleur façon pour que cette étape se déroule dans les meilleurs conditions. Les oisillons éclosent 14 jours plus tard, sans avoir besoin de les y aider.

L’incubation

Cette étape a pour but de fournir la chaleur nécessaire à l’œuf et donc à l’embryon pour assurer sa bonne croissance. Après 14 jours la femelle canari et le mâle ont terminé de couver les œufs, c’est alors le moment de l’éclosion. Si certains des œufs ne mène pas à leur éclosion au moins un jour après les autres éclosions réussies, c’est que l’embryon n’a pas survécu, ces œufs ne vous donneront donc pas de petits. 

Certains éleveurs utilisent l’incubation artificielle, de cette manière à pouvoir contrôler la température et le taux d’humidité, mais cela nécessite un suivi pas forcément accessible aux amateurs non-initiés à l’élevage d’oiseaux.

L’éclosion

Après environ 14 jours d’incubation, les œufs ayant éclos vous ont fait obtenir des oisillons qui seront dépendant de leurs parents durant 3 semaines. Ils sont recouverts d’un duvet clair et leurs yeux sont fermés. Leurs pépiements se fait très vite entendre, car à peine éclos ils réclament de la nourriture en ouvrant grand leur bec. On les nourrit avec de la pâtée d’élevage qui sera apportée par la mâle et la femelle, ou bien par nourrissage à la main.

Tandis que le mâle va chercher la nourriture, la femelle reste auprès de ses petits. Petit à petit, ce sera le mâle qui prendra sa place pour s’assurer de la bonne alimentation des jeunes canaris. À ce stade, s’il est impossible pour les parents de nourrir leurs oisillons (en refusant, ou si les petits refusent d’ouvrir le bec) vous devrez pratiquer un nourrissage à la main, en prenant des précautions d’hygiène et de manipulation des petits. Lorsque leurs ailes sont recouvertes intégralement de duvet, et qu’ils commencent à se nourrir seul, c’est un signe que vous devez séparer les jeunes canaris de leurs parents. Le mâle canari est alors également séparé de la femelle.

Les plumes des petits canaris vont alors devenir de plus en plus visibles et prendront au final la place du duvet dont ils étaient recouverts. Commencera alors le début de la phase de sevrage, dans le but d’apprendre à vos oiseaux à se nourrir seul correctement.

Tous les commentaires

Commenter l'article